Paris- Point de presse _ Hong Kong

Q : Quelle est votre réaction suite à l’arrestation d’une une cinquantaine de figures de l’opposition à Hong Kong ?

R : L’arrestation de plus de 50 personnalités de l’opposition à Hong Kong, accusées de subversion pour leur participation aux primaires du camp pro-démocratie en juillet dernier, sur le fondement de la loi sur la sécurité nationale, marque une nouvelle étape préoccupante dans la dégradation continue de la situation à Hong Kong depuis l’adoption de la loi sur la sécurité nationale.

Ce développement s’ajoute aux multiples pressions dont ont fait l’objet la presse et l’opposition pro-démocratie ces derniers mois, remettant en cause la possibilité d’une expression démocratique prévue par la Loi fondamentale de Hong Kong.

Ce sujet fait l’objet de concertations avec nos partenaires européens. La France et ses partenaires européens ont manifesté leur solidarité à l’égard de la population hongkongaise en adoptant en juillet dernier un paquet de mesures incluant des actions en matière de visas et de mobilité, une vigilance accrue s’agissant des exportations de matériels sensibles vers Hong Kong, un soutien à la société civile et la mobilisation des programmes de bourses et d’échanges universitaires. Les évolutions de la situation sont prises en compte dans la mise en œuvre de ces mesures. La France rappelle son attachement à l’autonomie de Hong Kong et au respect de l’indépendance de la justice, de l’Etat de droit et des libertés fondamentales, garantis par la Loi fondamentale de Hong Kong et le principe « un pays, deux systèmes ».

Dernière modification : 08/01/2021

Haut de page