Message du Directeur du BFT à l’attention de la communauté française de Taïwan

Suite à l’adoption de nouvelles règles en matière de quarantaine, le Directeur du Bureau français de Taipei adresse le message suivant aux Français de Taïwan.

"Mes chers compatriotes,

Je souhaite m’adresser à vous pour réagir à l’émotion justifiée, et aux nombreux messages que nous recevons pour protester contre les nouvelles règles en matière de quarantaine à l’arrivée à Taïwan.

Depuis le début de la pandémie, nous bénéficions collectivement de l’efficacité de l’action des autorités, qui nous ont assuré, comme à toute la population, le maintien d’un confort et d’une sécurité, dans nos vies et nos activités professionnelles, qui a très peu d’autres exemples dans le monde.

Cependant, l’apparition en mai de foyers de contamination locale a justifié des dispositions restrictives (niveau d’alerte 3), dont il faut espérer qu’elles soient progressivement levées avec la baisse rapide des nouvelles contaminations. Nous travaillons en particulier avec le MOFA au rétablissement rapide des visas, dès que possible, pour les cas les plus urgents (familles séparées).

D’autre part, la diffusion rapide de nouveaux variants dans le monde a justifié un durcissement soudain des règles de quatorzaine à l’entrée à Taïwan. Elles ne sont pas discriminatoires et s’appliquent à tous. Cependant, l’obligation de quatorzaine, isolée, à l’hôtel ou dans un centre gouvernemental, à ses propres frais, a des conséquences très lourdes, d’une part, au plan psychologique, notamment pour les petits enfants qui peuvent connaître des situations de grave détresse, d’autre part au plan matériel, car les résidents ne sont pas, à ce jour, éligibles à une indemnité financière, au contraire des Taïwanais.

Or le retour en France pour des raisons familiales, professionnelles, voire médicales, après un à deux ans sans voir ses proches, ne peut en aucune manière s’assimiler à de simples vacances : c’est une nécessité bien naturelle. En outre, la dépense engendrée est très élevée et pèse très lourdement sur vos budgets, qui sont bien souvent modestes. Enfin, je le sais, ces complications suscitent déjà des révisions dans certains projets de développement économique d’entreprises à Taïwan.

Je ne crois pas ces mesures injustes ou infondées, mais nous travaillons avec l’équipe du BFT, ainsi qu’avec mes collègues européens, d’une part à bien expliquer aux autorités leurs conséquences spécifiques et décourageantes pour les familles de résidents étrangers ; d’autre part à solliciter qu’une quatorzaine à domicile soit rétablie dès que possible.

Nous allons poursuivre nos efforts en ce sens, et je reste avec toute l’équipe à votre service dans ces moments difficiles. "

Jean-François CASABONNE-MASONNAVE
Directeur du Bureau Français de Taipei

Dernière modification : 02/07/2021

Haut de page