Message de sympathie de YOU Mei-nu suite au décès de M. Césarini [中文]

Avec son aimable autorisation, nous reproduisons ci-dessous le message de sympathie que Mme YOU Mei-nu, ancienne députée de Taïwan, a adressé au BFT en hommage à M. Jean-François Césarini, député et président du groupe d’études France-Taiwan de l’Assemblée Nationale, décédé le 29 mars dernier.

Le député M. Jean-François Césarini était président du groupe d’amitié France-Taïwan, et j’étais moi-même vice-présidente de ce groupe à Taïwan sous la dernière législature. En 2018, j’ai eu l’honneur de faire partie d’une délégation conduite par le Président du Yuan législatif SU Jia-chyuan en visite en France. Jean-François Césarini s’était montré dévoué et toute la délégation avait été témoin de l’amitié franco-taïwanaise.

M. Césarini aimait particulièrement dire : « Taïwan et la France partagent les mêmes valeurs universelles de liberté, de démocratie, d’Etat de droit et de droits de l’homme. Mais Taïwan se distingue particulièrement car l’île compte une Ministre transgenre, une femme Présidente, la première à Taïwan, mais aussi un député également chanteur de rock connu dans le monde entier. Tout cela démontre l’ouverture, la diversité et la tolérance de Taïwan. » Toutes ses observations étaient à la fois réfléchies et surprenantes ! Il a même composé une chanson intitulée « Taïwan », qu’il a dédicacée au Président du Yuan législatif SU Jia-chyuan en soutien à Taïwan.

M. Césarini nous a invités dans sa circonscription, à Avignon, pour assister à un spectacle de marionnettes taïwanais sélectionné au Festival d’Avignon. Nous étions quelque peu honteux de n’avoir nous-mêmes jamais entendu parler de ce spectacle de marionnettes féministe taïwanais. Il a toutefois tenu à nous inviter à la représentation de ce spectacle qui mêlait dialecte taïwanais, danse contemporaine et marionnettes traditionnelles, le tout accompagné de sous-titres français. Son dévouement et son attention aux détails témoignent de son attachement et de son soutien à la culture taïwanaise.

J’ai du mal à réaliser que quelques mois seulement depuis notre dernière rencontre, le député Césarini nous a quittés. Je suis vivement émue et je ne peux que constater l’inconstance du monde qui nous entoure.

Mon cher Jean-François, vous vous êtes libéré de vos souffrances et reposez désormais en paix. Vous resterez pour dans la mémoire des Taïwanais. Votre amitié et votre soutien resteront à jamais dans nos cœurs.

Mme Yu Mei-Nu
(ancienne députée à Taïwan)

Dernière modification : 16/04/2020

Haut de page