Les principaux festivals de film à Taiwan [中文]

Les deux festivals principaux, organisés à Taipei sont :
  • Taipei Golden Horse Film Festival and Awards, à l’origine une cérémonie de prix crée en 1962 par le gouvernement de Taiwan afin de récompenser les meilleures productions en langue chinoise, y compris de Hong Kong. Depuis 1996 les films produits en Chine sont également éligibles (ainsi que toute production dont la langue principale est le chinois).

Ce festival, le plus ancien de Taïwan, est non compétitif et présente des films de toutes origines, ainsi que de nombreuses rétrospectives et hommages (rétrospective Gaspar Noé en 2017 par exemple). Le festival, qui se tient habituellement au mois de novembre, programme un grand nombre de films français, y compris des documentaires.

Depuis 2009, le Golden Horse organise également un festival de films fantastiques au mois d’avril et, depuis 2018, un festival de films classiques au mois de juillet.

  • Taipei Film Festival, crée en 1999 par la municipalité de Taipei, cette manifestation se tient généralement à la fin du mois de juin et propose deux compétitions. L’une est dédiée au cinéma taiwanais et l’autre est internationale et récompense des premiers et deuxièmes films. Le festival propose également divers hommages et rétrospectives, ainsi que des ateliers, forums et masterclasses.

Kaohsiung, la seconde ville du territoire compte également un festival international, le Kaohsiung Film Festival qui se déroule en octobre. Il a été créé en 2000 et se compose de deux sections. La première, qui projette des longs-métrages, est non compétitive, tandis que l’autre est consacrée aux courts-métrages auxquels sont décernés des prix. Ces deux sections accueillent des films taiwanais autant qu’internationaux. Une troisième section, ouverte en 2018, permet la sélection et la récompense de films tournés en réalité virtuelle.

Taïwan possède également un grand nombre de festivals thématiques, la plupart se tiennent à Taipei mais certains possèdent un volet itinérant qui leur permet de toucher le public dans différents lieux de l’ile. Les voici, dans l’ordre chronologique de leur tenue.

Mars-Avril :

Taiwan International Children’s Film Festival : Fondé en 2004 par la télévision publique taiwanaise (PTS), ce festival a lieu tous les deux ans et promeut les œuvres cinématographiques à destination d’enfants de moins de 12 ans. Il sélectionne et remet des prix à des productions internationales. Il organise aussi des workshops pour sensibiliser les enfants à la réalisation. Il projette régulièrement des films français.

Avril-mai :

Taiwan International Documentary Festival  : organisant trois compétitions (une section internationale, une pour des documentaires sur le monde chinois et une récompensant des documentaires réalisés par des Taiwanais), ainsi qu’une remise de prix spéciaux, ce festival se déroule en mai. Il promeut des documentaires à l’avant-garde, tant en terme de sujet que de format. Il organise régulièrement des projections de documentaires français.

Août-septembre :

Festival du Film de Taoyuan : Le Festival du film de Taoyuan a été fondé dans le but de cultiver un intérêt pour le cinéma, de construire un public auquel le festival donne accès à des films qui n’auraient pas été autrement projetés dans les cinémas locaux. En outre, le festival accorde une place particulière aux films documentaires asiatiques.

Taiwan International Queer Film Festival : Seul festival LGBTQ de Taiwan, il a été fondé en 2014 afin de mieux faire connaître les films réalisés sur ce thème et en langue chinoise dans l’île et en Asie. Il se tient tous les ans en automne et dans quatre villes, Taipei, Taichung, Kaohsiung et Tainan et délivre les Queermosa Awards. Des films français sont régulièrement projetés et des invités français interviennent dans des tables rondes et des rencontres.

Septembre-Octobre :

CNEX Documentary Film Festival  : La Fondation CNEX organise tous les ans le Chinese Documentary Forum qui présente une sélection de documentaires en langue chinoise. Sont aussi organisées des rencontres et des tables rondes sur le sujet de la coproduction internationale. Des intervenants français y sont régulièrement invités.

Octobre :

Women Make Waves Film Festival : Festival de films de femmes se tenant à Taipei, Taichung et Hualien en octobre, il présente depuis sa fondation en 1993 des films uniquement réalisés par des femmes et notamment sur des sujets liés au genre et à la discrimination. Une sélection et une remise de prix sont organisées pour des courts et des longs-métrages taiwanais. Des films français y sont régulièrement projetés. Lors de sa 25e édition, en 2018, le film d’ouverture du festival est Sans toit ni loi, d’Agnès Varda et le film Les filles du soleil d’Eva Husson a été projeté en avant-première et en présence de la réalisatrice dans le cadre du festival. Le festival entretient des liens étroits avec le Festival de Films de Femmes de Créteil.

Taiwan International Ethnographic Film Festival  : Fondé en 20001 et se tenant en mai, il s’agit du plus ancien festival de ce type en Asie. Il se tient tous les deux ans dans les locaux de l’Academia Sinica et se concentre sur la projection de films ethnographiques. Il n’organise pas de compétition ou de remise de prix. Le TIEFF est aussi une source de soutien pour la production de films venant des populations indigènes de Taiwan. Le festival projette parfois des films français.

Taichung International Animation Festival : Fondé en 2015, ce festival promeut le cinéma d’animation et son développement grâce à la remise de récompenses pour des courts-métrages et des films d’étudiants à la fois taiwanais et internationaux. Il remet aussi un Pitching Award pour encourager la réalisation de films en images animées à Taiwan. Des films et des intervenants français sont régulièrement mis à l’honneur, comme en 2018 où le réalisateur Nicolas Deveaux, en partenariat avec le BFT, a fait l’objet d’un focus spécial.

Novembre-janvier :

Taiwan European Film Festival : Festival itinérant et gratuit, il est organisé depuis 2005 dans un grand nombre de villes, entre novembre et janvier, et permet l’accès à la projection d’une vingtaine de films par an, dont au moins un titre français.

Dernière modification : 14/04/2020

Haut de page