Le cinéma français [中文]

Avec 60 à 80 sorties commerciales de films français chaque année (en forte hausse depuis dix ans), Taïwan est devenu un partenaire de premier plan pour la diffusion commerciale du cinéma français. Cette situation est remarquable, au regard du fait que ce territoire compte seulement 23 millions d’habitants et un nombre d’écrans qui reste modeste (883 en 2018).

La cinématographie française est également très présente dans les circuits de diffusion culturelle. Le poste entretient des liens étroits avec les nombreux festivals de l’ile, qu’ils soient généralistes ou spécialisés, et différents lieux de diffusion du cinéma.

Le développement de la distribution des films français en province et la construction d’un public – qui souvent hors de Taipei n’a qu’un accès restreint à la diversité cinématographique – est une priorité du poste depuis 2016.

La relation cinématographique franco-taiwanaise est enfin riche de nombreuses coopérations et coproductions, et ce, dans de nombreux domaines : formation, effets visuels, éducation à l’image, politiques audiovisuelles, cofinancements, etc.

Etat des lieux du cinéma français

Second importateur de films français en Asie, Taïwan est un partenaire de premier plan pour la diffusion commerciale du cinéma français (4e pays en termes de chiffre d’affaires à l’export). Cette situation est remarquable, au regard du fait que ce territoire compte seulement 23 millions d’habitants, même si le nombre d’écrans reste modeste (un peu moins de 784 salles selon les chiffres Unifrance de 2017). La cinématographie française est également très présente dans les circuits de diffusion culturelle. Le poste entretient des liens étroits avec les nombreux festivals de l’ile, qu’ils soient généralistes ou spécialisés, et différents lieux de diffusion du cinéma, liens qui sont sans équivalent chez les autres bureaux et ambassades étrangers sur l’île. Le développement de la distribution des films français en province et la constitution d’un public - qui souvent hors de Taipei n’a qu’un accès restreint à la diversité cinématographique - pourront constituer un relais de croissance pour le cinéma français à Taïwan à moyen terme. La relation cinématographique franco-taiwanaise est enfin riche de nombreuses coopérations et coproductions, même en l’absence d’un accord de coproduction, et ce, dans de nombreux domaines : VFX, formation, éducation à l’image, etc.

Le marché du cinéma à Taïwan

Taiwan compte 118 cinémas, 928 écrans et 960 films sortis en 2020. Le cinéma contribue à hauteur de 0,2% au PIB de l’île et emploie près de 15 000 personnes, ce qui en fait une industrie de taille modeste mais néanmoins importante pour sa participation au rayonnement de l’île, avec 40-50 longs-métrages taiwanais produits chaque année et une centaine sélectionnés dans des festivals internationaux (courts et longs-métrages confondus). Quelques grands noms du cinéma taiwanais sont ceux de Tsai Ming-liang, Hou Hsiao-hsien et Edward Yang pour les classiques, et Midi Z, John HSU, LIN Shu-yu, Gavin LIN, LAU kek-huat, CHUNG Mong-hong, Cheng Wei-hao, Huang Hsin-yao et Gilles Yang pour la nouvelle génération.

La fréquentation annuelle des salles de cinéma dans tout le pays a été de 43,2 millions d’entrées en 2019.

Le cinéma américain continue à être largement dominant (avec près de 74.72 % du marché en 2018), le top 10 des films les plus vus de l’année étant détenu sans exception par des productions américaines.

La production locale continue de voir augmenter le nombre de ses films en salles, passant de moins de 100 films ces dernières années à 114 films en 2019. Sa part de marché reste stable avec 7% des entrées réalisées. Cependant, aucune des productions nationales n’arrive dans le top 10 des fréquentations et ce, pour la quatrième année consécutive.

Le cinéma asiatique continue à connaître des succès, avec le cinéma coréen du sud qui atteint 55 films et 5.3 % des entrées et le cinéma japonais qui réunit 5.9% des entrées avec 187 films distribués en 2019.

Le cinéma français représente bon an, mal an, entre 1 et 5% pour les meilleures années, comme 2015, marqué par le succès du Petit prince. En 2019, un seul film seulement, Nicky Larson et le parfum de Cupidon, dépassant le seuil des 10 000 entrées, avec 58 films distribués qui ont réuni 0.7 % des entrées.

Diffusion commerciale

Après avoir battu un record en 2018 avec 80 productions françaises distribuées en salle, le nombre de sorties commerciales à Taïwan a chuté en 2019 pour s’établir à 58, avant de remonter à 70 en 2020 – une belle performance si l’on tient compte de l’impact de la pandémie de Covid-19 sur le secteur de l’exploitation cinématographique. Ce nombre de sorties permet au public de Taïwan de bénéficier de l’une des plus belles offres du cinéma français en Asie, grâce au travail de 27 sociétés taiwanaises qui ont distribué ces films sur le territoire.

Retrouvez en cliquant ici une liste des principaux distributeurs taiwanais de films français.

Diffusion non-commerciale

Le cinéma français est également très présent dans les circuits de diffusion culturelle. À cela s’ajoutent les projections de films français dans les nombreux festivals internationaux de l’île et dans les lieux de diffusion non-commerciale. Ces projections, souvent de films récents ou lors de rétrospectives, ainsi que l’invitation de talents et experts français, permettent d’élargir la vision du cinéma français à Taiwan. La présentation régulière de films de patrimoine, d’Henri-Georges Clouzot ou de Costa-Gavras par exemple, ainsi que les partenariats avec des salles art et essai taiwanaises, comme les cinémas Spot et Eslite de Taipei, la Kaohsiung Film Archive dans le Sud, Zhongshan 73 à Taichung, ou encore le Taoyuan Arts Cinema II, vont dans le même sens. Le Bureau français de Taipei accompagne la diffusion commerciale et non commerciale du cinéma français sur l’ensemble du territoire, en coordination avec Unifrance et l’Institut français.

Retrouvez en cliquant ici une liste des principaux festivals de film à Taiwan.

Retrouvez en cliquant ici une liste des principaux cinémas d’art et essai taiwanais.

Les services coordonnés par le BFT

Afin d’accompagner les distributeurs taiwanais lors de la sortie commerciale des films français qu’ils achètent sur les principaux marchés (Cannes, Berlin, Toronto, Hong Kong), le Bureau français de Taipei (BFT) apporte notamment les soutiens suivants :

  • Aide à la distribution d’Unifrance : accompagnement et conseil pour le dépôt de dossier aux cinq commissions annuelles, en coordination avec le bureau d’Unifrance à Pékin.
  • Aide au voyage d’Unifrance pour la prise en charge d’invitations de réalisateurs et de comédiens.
  • Aide aux principaux festivals de l’île pour favoriser la présentation d’avant-premières et de rétrospectives.

Dernière modification : 23/06/2021

Haut de page