Déplacement vers la France métropolitaine depuis Taiwan à partir du 24 juin [中文]

Depuis le 9 juin, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers sont rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs.

Une classification des pays et territoires a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de la situation épidémique.
Il convient donc de consulter régulièrement les Fiches de conseils aux voyageurs.

  • Pays/territoires « verts » : pas de circulation active du virus, pas de variants préoccupants recensés (les Etats membres de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et la Suisse, Albanie, Arabie saoudite, Australie, Bosnie, Brunei, Canada, Corée du Sud, États-Unis, Hong-Kong, Israël, Japon, Kosovo, Liban, Macédoine du Nord, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Serbie, Singapour, Taïwan, Vanuatu).
  • Pays/territoires « orange » : circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants (tous les pays, hors pays définis tels que « verts » et « rouges ».
  • Pays/territoires « rouges »  : circulation active du virus, présence de variants préoccupants (Afghanistan, Afrique du Sud, Argentine, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa-Rica, Cuba, Inde, Indonésie, Maldives, Mozambique, Namibie, Népal, Oman, Pakistan, Paraguay, République Démocratique du Congo, Russie, Seychelles, Sri Lanka, Suriname, Tunisie, Uruguay et Zambie).

Modalités sanitaires pour l’entrée en France pour les voyageurs en provenance de Taiwan à partir du 24 juin :

A partir du 24 juin, Taiwan fait partie de la liste « verte ». L’entrée sur le territoire métropolitain depuis Taiwan ne fait donc l’objet d’aucune restriction.

Téléchargez ci-dessous l’infographie qui récapitule les informations à savoir pour les déplacements depuis un pays ou territoire dit ’vert’.

PDF - 1 Mo
Infographie : déplacements depuis un pays ou territoire ’vert’
(PDF - 1 Mo)

Si vous êtes vacciné

Vous n’êtes pas concerné par des mesures sanitaires. Vous devez présenter un justificatif du statut vaccinal et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19. La déclaration sur l’honneur est à télécharger sur le site du ministère de l’intérieur.

Les seuls vaccins reconnus par la France sont ceux qui le sont par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 28 jours après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
  • 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

Si vous n’êtes pas vacciné

Chaque voyageur de plus de 11 ans devra présenter le résultat négatif d’un test PCR ou d’un test antigénique réalisé moins de 72 heures avant le départ. Vous devez également présenter une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19, à télécharger sur le site du ministère de l’Intérieur.

Attention, d’autres règles s’appliquent aux voyages vers et depuis les territoires d’Outre-mer français.

Admission au séjour

Les voyageurs doivent être en possession des documents attestant de la régularité de leur séjour au sein de l’espace Schengen.

Tous les voyageurs étrangers doivent présenter à la frontière un passeport en cours de validité ainsi que les documents habituellement requis :

  • en cas de court séjour (moins de 90 jours) : justificatifs de ressources ; hébergement, assurance, billet retour (et visa de court séjour si leur nationalité y est soumise) ;
  • en cas de projet d’installation en France : visa de long séjour ;
  • en cas de résidence en France : titre de séjour.

Pour plus d’information, consultez le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Dernière modification : 19/07/2021

Haut de page