Covid-19 | FAQ : Questions fréquentes pour les Français à Taïwan [中文]

Dernière mise à jour : 26 novembre

COVID-19 - Restrictions d’accès à la France métropolitaine et aux collectivités d’Outre-mer :
Les mesures actualisées en temps réel sont disponibles sur :
- Le site du ministère du Ministère des Affaires étrangères, accessible ici
- Le site du gouvernement français, accessible ici

Je souhaite me rendre à Taiwan. Est-ce possible ?

En réponse à la crise sanitaire, les autorités taïwanaises ont rétabli l’obligation de visa à l’entrée sur leur territoire depuis le 19 mars.

Outre les ressortissants taïwanais, peuvent seulement entrer à ce stade sur le territoire taiwanais :

  • les résidents étrangers détenteurs d’une ARC ou tout autre titre de séjour valide (y compris diplomatique) ;
  • les personnes en déplacement d’affaires ou humanitaire, dûment justifié auprès d’un bureau de représentation à l’étranger ;
  • depuis le 29 juin, les ressortissants étrangers ne possédant pas de titre de séjour mais disposant d’un visa, sous certaines conditions.

Les voyages d’agrément ne sont pas encore autorisés.

Tous les voyageurs autorisés à entrer sur le territoire taïwanais au titre des exceptions sus-mentionnées devront en outre effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours (sauf en cas de symptômes à l’arrivée, auquel cas ils sont redirigés vers des centres publics de quarantaine en attendant le résultat de leur dépistage).

Les ressortissants étrangers ne possédant pas de titre de séjour (les détenteurs d’ARC/APRC ne sont pas concernés par cette obligation) mais disposant d’un visa, sous certaines conditions, doivent être en mesure de présenter un test de dépistage négatif au Covid-19 effectué moins de trois jours ouvrés avant la date de leur déplacement.

A partir du 1er décembre, toutes les personnes entrant sur le territoire taiwanais ou en transit dans un aéroport à Taiwan devront être en mesure de présenter un test de dépistage négatif au Covid-19 effectué moins de trois jours ouvrés avant la date de leur déplacement, sous peine d’une amende allant de 10 000 à 150 000 NTD.
Une version en français de ce document est susceptible d’être acceptée, sous conditions.

Pour plus d’information, consultez le site du CECC qui détaille les trois situations pour lesquelles vous ne serez pas obligés de présenter de test pour embarquer dans l’avion (en anglais)

Puis-je faire escale à Taïwan ?

Les transits aéroportuaires à Taïwan sont autorisés de nouveau depuis le jeudi 25 juin sous certaines conditions.

Les passagers internationaux peuvent transiter via l’aéroport international de Taoyuan pour une escale d’une durée de huit heures au maximum.

A partir du 1er décembre, toute personne qui effectue une escale à Taiwan devra être en mesure de présenter un test de dépistage négatif au Covid-19 effectué moins de trois jours ouvrés avant la date de leur déplacement, sous peine d’une amende allant de 10 000 à 150 000 NTD.
Une version en français de ce document est susceptible d’être acceptée, sous conditions.

Il est donc vivement recommandé de se renseigner auprès de sa compagnie aérienne avant tout déplacement.

Pour plus d’information, consultez le site du CECC (en anglais)

Dois-je effectuer une quarantaine à mon arrivée ?

Tous les voyageurs autorisés à entrer sur le territoire taïwanais doivent effectuer une quarantaine à domicile obligatoire de 14 jours.

A partir du 9 novembre, les passagers présentant à l’arrivée des symptômes évocateurs du Covid-19 ou ayant constaté de tels symptômes au cours des 14 jours précédents seront soumis à un premier test de dépistage du coronavirus à l’aéroport (ou le cas échéant à l’hôpital). Au lieu de rejoindre leur domicile ou un hôtel de quarantaine, ils seront logés dans un centre public de quarantaine dans l’attente du résultat du test.
Si le test est positif, ils seront hospitalisés à l’isolement. S’il est négatif, ils devront patienter au moins 24 h supplémentaires au centre public de quarantaine avant d’effectuer un deuxième test.
Si les deux tests successifs sont négatifs et si les symptômes s’atténuent, les voyageurs pourront, après avis médical, rejoindre leur domicile ou un hôtel de quarantaine pour y effectuer la fin de leur quarantaine.

Depuis le 22 juin, les voyageurs d’affaires en provenance de certains pays peuvent bénéficier d’une quarantaine réduite sous certaines conditions, notamment :

  • ils sont éligibles selon les conditions annoncées par le Centre de commandement central des épidémies (CECC) ;
  • la durée du séjour n’excède pas trois mois ;
  • le motif du déplacement entre strictement dans le cadre d’activités commerciales, telles que l’inspection des marchandises, les services après-vente, l’assistance technique et la formation, ou la signature de contrats ;
  • ils proviennent de pays/régions considérés comme à faible ou moyen risque par les autorités taïwanaises, et n’ont pas voyagé dans d’autres pays au cours des 14 derniers jours avant l’embarquement vers Taïwan.

Retrouvez l’intégralité des informations relatives aux conditions pour une quarantaine réduite et la liste des pays concernés sur le site internet du CECC (en anglais).

Pour toute autre question concernant la quarantaine, le numéro 1925 a été mis en place pour apporter des conseils et donner des orientations.

Où dois-je effectuer ma quarantaine ?

Les quarantaines de 14 jours se font à domicile. Les autorités mettent en place des établissements hôteliers dédiés à l’accueil des personnes placées en quarantaine qui n’auraient pas de logement permanent à Taïwan. Ces hébergements sont néanmoins chers.

Les visiteurs se voient demander à leur passage en douane de remplir un formulaire sur leur état de santé et leur historique de voyage au cours des 14 jours précédant leur arrivée.
Ils doivent informer s’ils comptent effectuer leur quarantaine dans une chambre partagée, ou dans un logement n’offrant pas une salle de bain distincte, partagé avec des personnes âgées de plus de 65 ans, des enfants de moins de 6 ans ou des patients atteints de maladies chroniques (telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète ou les maladies pulmonaires, etc.) : si tel est le cas, et par souci de protection de ces personnes vulnérables, le voyageur sera placé en quarantaine dans un hôtel dédié.
Dissimuler toute information requise ou se soustraire aux mesures de quarantaine imposées (lesquelles font l’objet d’un contrôle quotidien par les autorités locales de police) est passible de très lourdes amendes (jusqu’à 1 million NTD, env. 30.000 EUR), voire de poursuites judiciaires.

Il est possible de se renseigner aux numéros suivants :

  • Taipei : +886.(0)2.2720 8889
  • Taichung : +886.(0)4.2228.9111 (ext #21696 – 8).
  • Kaohsiung : +886.(0)7.7230.250

A titre indicatif, retrouvez ci-dessous une liste des hôtels de quarantaine sanitaire à Taipei contrôlés par le CDC

PDF - 615.9 ko
Liste des hôtels de quarantaine sanitaire à Taipei.
(PDF - 615.9 ko)

Quelles sont les règles à suivre pendant la quarantaine ?

Pendant votre quarantaine, il convient de suivre rigoureusement les consignes des autorités sanitaires locales, à savoir :

  • ne pas sortir ;
  • surveiller sa température au moins deux fois par jour ;
  • signaler les éventuels symptômes.

Une surveillance stricte des mesures de quarantaine est assurée par les autorités et tout écart sera sanctionné.

Attention : toute mise en quarantaine est définitive : il est interdit de quitter le territoire taiwanais avant la fin des 14 jours.

Est-ce que le port du masque est obligatoire à Taïwan ?

A partir du 1er décembre, le port du masque sera obligatoire dans les centres médicaux et en milieu hospitalier, dans les transports publics, dans les boutiques et grands magasins, dans les centres de sport, dans les établissements scolaires et pédagogiques, dans les lieux de cultes, dans les évènements publics et sur le lieu de travail, sous peine d’une peine d’une amende allant de 3 000 à 15 000 NTD.
Les personnes sont autorisées à ne pas porter le masque durant les repas.

Puis-je rentrer en France depuis Taïwan ?

Les frontières extérieures de l’espace européen restent fermées. Par conséquent, un voyage vers la France depuis un pays tiers ne sera possible que pour les voyageurs dans l’un des cas suivants :

  • Ressortissant de nationalité française, ainsi que son conjoint et ses enfants ;
  • Ressortissant de l’Union européenne ou ressortissant andorran, britannique, islandais, liechtensteinois, monégasque, norvégien, suisse, de Saint-Marin et du Vatican, ayant sa résidence principale en France ou qui rejoint, en transit par la France, le pays dont il est le national ou le résident, ainsi que son conjoint et ses enfants ;
  • Ressortissant de pays tiers, titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité, ayant sa résidence principale en France ou qui rejoint, en transit par la France, son domicile dans un pays de l’Union européenne ou assimilé ;
  • Ressortissant de pays tiers, en transit de moins de 24 heures en zone internationale ;
  • Titulaire de passeport officiel
  • Ressortissant étranger prenant ses fonctions Membre de délégation en mission officielle ou personnel dedans une mission diplomatique et ou consulaire, ou d’une organisation internationale ayant son siège ou un bureau en France, de même que son conjoint et ses enfants, ou séjournant en France sous couvert d’un ordre de mission émis par l’Etat d’appartenance ;
  • Professionnel de santé étranger concourant à la lutte contre la Covid-19 ou recruté en qualité de stagiaire associé ;
  • Équipage ou personnel étranger exploitant des vols passagers et cargo, ou voyageant comme passager pour se positionner sur sa base de départ ;
  • Ressortissant étranger qui assure le transport international de marchandises ;
  • Conducteur ou équipier d’autocar ou de train de passagers ;
  • Membre d’équipage ou personne exploitant un navire de commerce ou de pêche ;
  • Etudiant titulaire d’un VLS, d’un VCS pour études ou pour stages (hors VCS Concours), ou venant pour moins de 90 jours en provenance d’un pays dispensé de VCS, ou mineur scolarisé, justifiant d’un lieu d’hébergement en France ;
  • Professeur ou chercheur employé ou invité par un établissement d’enseignement ou un laboratoire de recherche français qui se déplace à des fins d’études et d’enseignement ;
  • Ressortissant de pays tiers disposant d’un VLS « passeport Talent » ou d’un VLS « salarié détaché ICT » ainsi que son conjoint et ses enfants ;
  • Ressortissant étranger se rendant en France pour recevoir des soins dans des établissements hospitaliers publics ou privés.

Les voyageurs appartenant à l’une des catégories mentionnées ci-dessous peuvent entrer en France en se munissant de l’attestation de déplacement international et des justificatifs prouvant l’appartenance à l’une des catégories mentionnées (ainsi que, le cas échéant, d’un visa). Aucune autre démarche n’est nécessaire.

Je suis Taïwanais(e), engagé(e) dans une relation sentimentale avec un(e) ressortissant(e) français(e). Puis-je rejoindre mon partenaire en France ?

Un dispositif spécifique a été mis en place afin de permettre aux ressortissants étrangers engagés dans une relation sentimentale avec un ressortissant français de bénéficier d’une autorisation exceptionnelle d’entrée sur le territoire français malgré la situation actuelle de fermeture des frontières extérieures de la France avec de nombreux pays.
Ce dispositif complète les facilités qui existent d’ores et déjà en faveur des conjoints mariés, partenaires PACSés et concubins de ressortissants français.

Il s’adresse aux personnes qui peuvent justifier d’une relation depuis un minimum de 6 mois avant la fermeture des frontières (soit depuis septembre 2019 a minima) et d’un précédent séjour en France. Il a vocation à permettre un séjour de 90 jours maximum dont le motif principal doit être la visite du conjoint (à l’exclusion de tout motif professionnel ou projet de long séjour).

Afin de pouvoir en bénéficier, il convient d’adresser une demande par mail à : admin-etrangers.taipei-ift@diplomatie.gouv.fr, contenant : une lettre signée par le ressortissant étranger et le ressortissant français, la copie des titres d’identité, un plan de vol aller/retour, ainsi que des éléments objectifs pouvant attester de l’existence d’une relation sentimentale (pages de passeport pouvant témoigner de séjour commun, réservations aux 2 noms, etc.).

Un délai de 7 jours est à prévoir entre l’envoi de la demande et la date de départ envisagée.
Il sera répondu dans les meilleurs délais à ces requêtes, par retour de mail uniquement.

Je suis Français ou étranger, et je souhaite rentrer sur le territoire français, ou faire une escale : quels documents dois-je fournir ?

Doivent être obligatoirement utilisées pour tout voyage vers la France métropolitaine et l’Outre-Mer :

  • une attestation de déplacement. Cette attestation sera exigée pour une entrée ou un transit sur le territoire français.
  • Une déclaration sur l’honneur certifiant que nous ne présentez pas de signes de la COVID-19 et que vous n’avez pas rencontré de personnes atteintes de la COVID-19 dans les 14 derniers jours.

Accompagnées le cas échéant des pièces justificatives, ces documents sont à présenter :

  • aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport, par les passagers qui souhaitent voyager à destination du territoire français
  • aux autorités en charge du contrôle frontières extérieures de la France (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires).

Vous pouvez télécharger l’attestation en français ou en anglais en cliquant ici.

== Attention ==
Les attestations ne sont pas disponibles à l’embarquement, à l’aéroport, au port ou à la gare de départ vers la France. Il est de la responsabilité de chaque voyageur d’être en possession d’une attestation imprimée et signée lors de toutes les étapes de son voyage et/ou du passage au point de frontière.

Pour mon retour en France, un test est-il nécessaire ?

Au départ de Taiwan et pour se rendre en France métropolitaine, la possession d’un test ou d’un examen biologique de dépistage virologique avant l’embarquement, datant de moins de 72 heures avant le vol, est très fortement recommandée. A défaut, les passagers seront testés à leur arrivée.

En cas de transit aéroportuaire, il est recommandé de vérifier auprès de sa compagnie aérienne les exigences qu’elle impose à ses voyageurs à l’embarquement.

Il est précisé que seuls les passagers de plus de onze ans devront présenter un test.

Où effectuer un test de dépistage au Covid-19 à Taiwan ?

A titre indicatif, voici un lien sur le site du centre de contrôle des maladies affichant une liste des hôpitaux proposant un test de dépistage au Covid-19

Mon autorisation de séjour à Taïwan ou mon visa arrive bientôt à expiration. Que dois-je faire ?

L’Agence nationale de l’Immigration, a annoncé le 17 juillet que les voyageurs étrangers entrés à Taiwan au plus tard le 21 mars 2020 et qui ont dépassé la durée de 180 jours de présence sur le territoire tout en étant en situation régulière à la date du 17 juillet, se verront accorder une extension automatique de 30 jours de leur séjour.

Cette mesure a été reconduite pour la cinquième fois le 13 novembre.
Consultez le dernier communiqué sur le site du bureau de l’immigration en cliquant ici.

Même s’il est précisé que cette extension est automatique, il est conseillé à ceux s’approchant de la limite des 180 jours de contacter l’agence nationale de l’Immigration pour s’assurer qu’ils vérifient bien l’ensemble des critères indiqués.

Cette mesure ne s’applique pas aux étrangers arrivés à Taiwan après le 21 mars 2020 ni à ceux qui avaient déjà dépassé, en date du 17 juillet, les 180 jours de séjour sans avoir obtenu de prolongation de leur visa par l’agence nationale de l’Immigration.

Que dois-je faire pour me protéger du coronavirus COVID-19 ?

Face aux infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains régulièrement,
  • Tousser ou éternuer dans son coude,
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique,
  • Porter un masque quand on est malade,
  • Eviter les poignées de main.

Que faire si j’ai des symptômes d’infection ?

En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il importe de contacter au plus vite la ligne téléphonique d’information gratuite, joignable au numéro 1922 (ou 0800-001922).

Qui puis-je contacter en cas d’urgence ?

Le Bureau français à Taipei se tient à votre disposition pour vous aider dans le cas où une situation particulière le requérait :

  • Téléphone : +886 2 35 18 51 51 pendant les horaires de bureau ;
  • Téléphone hors des horaires de bureau et =uniquement en cas d’extrême urgence= : 09 32 30 06 44.

Nous vous invitons à vous tenir informé sur le site Internet du Bureau français et sur sa page Facebook pour tout élément d’actualité.

Si vous êtes à Taïwan pour une période de moins de six mois, nous vous recommandons également de vous inscrire sur le portail Ariane du ministère de l’Europe et des affaires étrangères. Au cours de votre voyage, et si la situation du pays le justifie, vous recevrez par e-mail ou SMS des informations et des consignes de sécurité. La personne de contact désignée sur votre compte pourra également être prévenue le cas échéant.

Si vous restez plus de six mois, nous vous invitons à vous inscrire sur le registre des Français établis hors de France.

Dernière modification : 26/11/2020

Haut de page